Faute du médecin...

 

 

 

Un jour, après avoir écouté une déclaration du ministre de la santé qui affirmait que c’est au Québec qu’on offre les meilleurs services de santé au monde, le ministre de la santé du Zingaloo lança un défi à son homologue du Québec.  Il s’agissait de savoir lequel des deux systèmes de santé réussirait le mieux à répondre aux besoins d’urgence dans un hôpital éloigné du Québec.

 

 

L’équipe du Zingaloo, petit pays d’Afrique perdu dans la jungle, s’amène donc :  quatre médecins de brousse et deux infirmières.  L’équipe du Québec arrive :  un médecin, deux chefs de service, un directeur des services professionnels, un représentant de la régie régionale et un sous-ministre adjoint.

 

 

À 10 heures, l’équipe du Québec a déjà deux heures de retard sur celle du Zingaloo.  Qu’à cela ne tienne, le ministre du Québec ajoute un autre chef de service (il faut stimuler et encourager le médecin).

 

 

À 13 heures, le Québec doit concéder quatre heures de retard, il faut faire quelque chose.  On fait donc appel au Directeur de la régie régionale qui déclare qu’il faut motiver le médecin.

 

 

À 15 heures, le Québec en est rendu à six heures de retard, il faut faire quelque chose.  On fait donc appel au sous-ministre qui conclut qu’il faut sermonner le médecin.

 

 

À la fin de la journée, l’équipe du Québec a plus de huit heures d’attente, le quotidien habituel.

 

 

Que s’est-il passé ?   il faut savoir !

 

 

Le ministre engage donc une firme externe d’experts pour se faire expliquer les causes de la défaite.

 

 

Après avoir englouti plusieurs centaines de millier de dollars pour réaliser une étude s’étendant sur plusieurs mois, la solution est évidente;  l’organisation du travail a flanché, la productivité n’est pas bonne, les communications entre cadres et employés sont mauvaises.

 

 

À la suite des recommandations de la firme externe, un comité de gestionnaire est formé et siège pendant des mois pour étudier ces recommandations.

 

 

Fort du rapport du comité de gestionnaire basé sur les résultats des consultations externes, le ministre tranche et licencie le médecin.

 

 

Gregory McKenna, La Presse

 

 

Envoyez...

Retour - Menu

 

                   Pour retour à l’accueil, cliquez ici

                                                                                            Fond et Mise en page:  Tendre-Soleil

 

                                                     © Tendre-Soleil.com - Tous droits réservés 2004